l'Actu du moment

  • Actualités 2

     

    DEFI INTER-ENTREPRISES

  • Actualités 3

    Hommage aux Maisons Relais suite à départ

Marcelle FLORISSINACCOMPAGNEMENT

Originaire de Lyon, je suis arrivée à Blois en 2013. Je suis au RSA et j’ai beaucoup de souci financier. Le SIAO et l’accueil de jour m’ont beaucoup aidé : on rencontre d’autres personnes, on voit du monde et on partage nos difficultés.

J’ai reçu beaucoup de conseils pour les démarches administratives, avoir des aides à l’emploi et faire des recherches.

Je fais des remplacements en maison de retraite et j’ai un diplôme d’assistante de vie aux familles. Je vais essayer de faire un complément de formation pour être aide soignante. 

Grâce à l’ASLD, j’arrive à avancer pour trouver un emploi et m’organiser.

Marcelle Florissin


 

 

DIGNITE

Après beaucoup de problèmes personnels et de boulot, j’ai fini sous une tente en bord de Loire. J’avais tout perdu.

Puis j’ai découvert les abris de nuit, puis les abris de jour. J’ai ainsi pu manger, me laver, rompre l’isolement et discuter avec d’autres, comme moi.

Je suis maintenant au Prieuré où j’ai retrouvé une dignité, une certaine liberté pour prévoir le futur. J’ai prochainement rendez-vous pour un premier travail.

Cette expérience a été la plus dure de ma vie mais a quand même été enrichissante. Sans les accueils de nuits et de jours, sans l’aide morale, le linge et l’hygiène possibles, l’écoute…

... je n’aurais certainement pas pu m’en sortir.


 

 

 

Geza Nagy

Geza NAGY

ESPOIR

Thierry DARENNEAprès un divorce à Blois, je suis parti en Bretagne. J'y ai travaillé 4 ans avant de revenir sur Blois pour mes enfants.

Inscrit au RSA, sur les conseils d’une assistante sociale, j’ai pu rentrer au Prieuré. J’ai donc un logement et je travaille 3 jours par semaine dans les ateliers de l’ASLD (menuiserie peinture, mécanique…).

Grâce à tout cela, je peux rechercher un emploi. J’ai tous mes permis mais il me manque le FIMO (permis complémentaire obligatoire à repasser tous les 5 ans). J’essaie de trouver le financement pour ça et je sais déjà que j’ai 3 places de routier qui m’attendent.

Je croise les doigts.

Thierry Darenne


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis dans une maison relais depuis 3 ans maintenant. J’avais un appartement à Blois mais après des cures contre l’alcoolémie, l’assistante sociale m’a trouvé une place à Saint Gervais.

On est 6 résidents et tout se passe bien. Le matin je fais des petits travaux et j’aide des personnes âgées. L’après-midi je bricole et je participe aux travaux de la maison comme la cuisine, le linge à laver…Il y a une bonne ambiance.

J’ai un suivi médical toutes les semaines et une carte de bus qui me permet de me déplacer.

Cette maison a été pour moi un lieu très important pour je m’en sorte. Et je suis jamais tout seul et ça c’est bien.

FUIR L'ISOLEMENT


 

Cyril PELOUARD

 

     Cyril Pelouard

RESPECT !

Walter WETTLYJe réside dans une maison relais avenue de Verdun.

Après être allé au Prieuré, je suis là depuis 6 mois.

Des problèmes -de santé et familiaux- m’ont tout fait perdre en un an et demi.

J’ai eu beaucoup d’aide de l’ASLD : beaucoup d’écoute, d’accompagnement pour m’organiser et remplir les papiers administratifs, des échanges pour prévoir ce que je pourrais faire. Je voudrais travailler dans le jardinage mais je prends tout ce qui se présente.

Heureusement qu’il y a une équipe autour de moi, on nous respecte !

Walter Wettly.